La truite : poisson dificille ?!?! Y’a des jours !

6 juin 2012

Portugal

Douro

Jota

Il y a quelques semaines, je cherchais une St. Croix Imperial 7 pieds soie #3 (j’ai même mis un post ici sur Gobages). Je l’ai reçue la semaine dernière mais une sortie barbeau prévue pour le samedi 1er juin (voir ma news précédente) a retardé ma volonté de l’essayer. Hier était jour férié. Je me lève et regarde la météo. Des nuages et de la pluie en prévision. Qu’importe. Puisque la rivière est à 10 minutes de ma maison, je prends le risque, même sachant que pendant toute la nuit il a plu et donc les eaux risquent d’être un peu teintées. Le matin je prépare le matos et en profite pour ranger d’autres affaires. La canne à utiliser s’impose. Le scénario choisi est adéquat. Petite rivière (au maximum, 3 à 4 mètres de largeur, sur beaucoup d’endroits 2 mètres). Pour la soie, une Loukkas SF3. Priorité au bas de ligne, que je refais de A à Z et qui aura une longueur de 2,20 m, pointe incluse. Je prends le déjeuner avec ma petite famille et à 13 heures je pars. Je préviens ma femme de l’endroit où je vais pêcher (il n’y a pas de réseau portable sur place) et que je compte revenir vers 20 heures. Arrivé au bord de la rivière, je sens que ça va être difficile. Les eaux sont plus troubles que ce que je croyais. Mais je sens que plus vers l’amont les choses seront nettement meilleures car beaucoup moins de terre agricole sur les rives et moins de fonds vaseux. Je pêcherai en sèche, ce n’est pas la peine d’essayer de me dissuader. Je mets une Adams, hameçon 16, au bout de mon bas de ligne. Sur les premiers 100 mètres de rivière, un seul gobage, mais plusieurs refus en pêchant l’eau. Têtu comme une mule, je refuse de changer la mouche. Je crois que les refus sont dus au subtil dragage provoqué par les micro courants. Je remonte la rivière, et j’arrive à l’endroit que je nommerai dorénavant « le spot ». Ici pas la peine de pêcher depuis la rive. Dans cet enchevêtrement d’arbres tombés, racines et autre végétation rivulaire, faut pêcher dans l’eau, millimétriquement, pas à pas. Je connais les habitudes des dames des lieux. Je fais donc passer mon Adams au ras de rives et au plus près de tout obstacle. Gobage ! Pendue ! Une première truite, dans les 22 cm, prend ma mouche. Le baptême de la canne est fait!!! Petite photo souvenir et la voilà qui repart. Au fait, quel plaisir de pêcher avec cette canne. Sa taille, sa poignée, son action me parviennent parfaitement !! Une merveille de pêcher avec ce petit outil !! Je suis de plus en plus en confiance et les lancers sont de plus en plus précis. Les résultats ne se font pas attendre. Les prises de toutes tailles (jusqu’à 25 cm max) s’enchaînent. Je ne crois pas, car tout cela me semble trop facile, juste en pêchant l’eau. Pendant une bonne demi heure l’Adams va être prise successivement, même sans éclosion. Puis, tout à coup je perds ma respiration… J’en crois pas mes yeux !! Je la cherchais depuis le début de la saison, l’ayant repérée au mois de février lors d’une randonnée. Et la voilà, environ 5 mètres devant moi, sous 30 cm d’eau. Elle fait dans les 45 cm. Énorme pour cette rivière. Comme il s’impose, aucun autre poisson autour. Elle bouge très lentement. On dirait qu’elle attend quelque chose. Ma tête ne fait qu’un tour – elle attend ma mouche !!! Je fléchis un peu mes jambes pour réduire le risque d’être vu, un faux lancer arrière et voilà que l’Adams atterrit environ un mètre devant elle. On dirait un film au ralenti : sans se presser, elle vient cueillir ma mouche. Je ferre!! La canne plie, le moulinet gémit ! Je bride le mieux que je peux mais l’encombrement du lieu ne me laisse pas grand choix. PAF !!!! Casse ! Le carbone se redresse! Adieu ma petite Adams, et surtout ma belle… Pas la peine de chercher. Faut remonter la rivière. Dans ma boîte, une nouvelle Adams, mais en taille 14. Ça marche pas. Aucune autre truite viendra prendre ma mouche. Il est environ 16 heures. Je continue à remonter la rivière et à pêcher le moindre recoin. Rien. Puis, je sens quelque chose sur mon bras droit. Je regarde. Un sedge foncé se promène sur ma peau. Je regarde ma boîte à sedges, et tout de suite le choix s’impose. Un sedge hameçon 14, corps olive (en dubbing d’écureuil), aile en coq de Léon Pardo foncé et petite collerette roux clair. Je refais ma pointe, déjà en queue de cochon à cause du vrillage provoqué par l’Adams. Pendant ces brefs instants, je n’avais pas remarqué que les gobages avaient commencé, un peu de partout. La folie commence !! À tous les trois ou quatre passages, il y a une truite qui monte. Je me demande d’où elles sortent toutes ces truites !!! Environ 50% des truites sont prises, de toutes tailles entre 15 et 25 cm. Les truites montent tellement vite sur la mouche que ce sont elles qui la loupent. Ce n’est pas moi qui loupe le ferrage. C’est vraiment un moment fou !! Les plus petites sont tellement excitées qu’elles sortent même de l’eau lorsqu’elles se jettent sur ma mouche !!! Et certaines sont prises par le menton !! J’ai arrêté de compter quand je suis arrivé à trente poissons !! Heureusement que je ne suis pas l’homme au panier sinon j’aurais fait une razzia !!!! Ceci durera jusqu’à 19h30. En fait, les poissons continuent de gober, c’est moi qui doit reprendre le chemin du retour. En redescendant la rivière, par ci et par là je jette ma mouche, et à chaque fois je continue à toucher du poisson. Je n’ai pas envie de rentrer !!! À 100 mètres de la voiture je m’arrête sur une petite retourne d’eau, et je touche encore 4 poissons, tous dans les 20 cm, en cinq minutes. Ma pointe est pleine de noeuds, mon sedge commence à s’effilocher !! Le dubbing du corps a pratiquement disparu!! Les truites sont difficiles ?!?! Ouais, mais il y a des jours ou elles sont complètement folles !!! C’est l’une des meilleures pêches que j’ai fait de toute ma vie sur cette rivière !! Il va sans dire que toutes les truites ont été délicatement relâchées et que les mouches n’avaient pas d’ardillon. Si je devais choisir une journée faste pour essayer ma St. Croix, je crois que je n’aurais jamais mieux choisi que cette journée !!!