L’or de Gémages

31 mai 2018

61 - Orne

Moulin de Gémages

Bonjour,

Après le séjour à Boizard et la soirée passée chez l’ami Jean-Paul, où j’ai quand même pris une truite depuis son jardin pendant que le barbecue chauffait 😉 , me voilà parti pour Gémages.

La journée débute mal, il y a des travaux un peu partout et je vais de détour en détour sur les petites routes du Perche. Merci le GPS.

Arrivé sur place, un petit café en discutant avec Ivan, le maître des lieux pour avoir les infos sur la pêche. L’eau est moins claire que lorsque j’étais venu avec Jean-Paul à l’automne dernier. La faute aux orages de ces derniers jours.

Effectivement, le bief est assez teinté et je n’y pêcherai pas.

Il y a sur les étangs des poissons en activité. En discutant avec les autres pêcheurs lors du repas de midi, je pourrai constater que tout le monde a pris du poisson en sèche et sur des modèles variés : scarabée, tipule, CDC. En ce qui me concerne, le modèle qui a le mieux fonctionné est un chiro noir en taille 12 flottant très bas voire même parfois sous quelques cm d’eau.

L’après-midi, le soleil sort et d’un seul coup, la chaleur monte. Moins d’insectes, sauf les gros plumeaux (Danica et Vulgata) qui font leur apparition. Là encore, je ferai pas mal de poissons avec une imitation de mouche  de mai taille 10 et comme le matin, soit en surface soit en faisant couler la mouche.

Petit conseil : Surtout n’oublier pas d’avoir une approche discrète et de scruter les bordures et sous les frondaisons. Vous risquez de passer à côté de très beaux poissons.

L’amusant de la journée, c’est qu’à midi personne n’avait réussi à prendre une « gold » et que l’après-midi, je n’ai quasiment attrapé que ces poissons dorés (d’où le titre de ma news).

 

A plus,

 

Patrick

 

Ailleurs dans le site