Pêche Mouche

Pêche de l’alose à la mouche

19 juin 2001

Je veux parler ici de l’Alose à la mouche et non des grappineurs de tous poils qui sévissent du côté du barrage de Bergerac et ailleurs.

La grande alose, poisson migrateur de la famille des clupéidés, atteint un poids qui varie de 1 à 3,5 kg sur la Dordogne avec quelques sujets de 4 kg et plus notamment sur la Charente.

L Les principales rivières du Sud Ouest qui voient des remontées d’Aloses sont la Garonne (sans doute la rivière qui reçoit les plus gros contingents), la Dordogne (celle que je connais le mieux et à mon avis la plus intéressante et agréable à pêcher), la Charente (qui contient de très beaux poissons mais pas évidente à pêcher surtout pour quelqu’un qui débarque la première fois et sans guide), la Dronne (belle rivière mais très peu de postes) et enfin l’Adour (grosses remontées également) avec le gave d’Oloron ou l’on m’a fait part de quelques captures mais de façon plus anecdotique.

La saison de pêche débute au mois d’avril et se poursuit jusqu’à la seconde semaine de juillet.

Le club Sportif Mouche Dordogne à Bergerac est un équipe de bons copains qui attend chaque année avec impatience le retour des Aloses. Faute de pouvoir pêcher le roi Saumon, mieux qu’un pis aller, l’alose nous procure de magnifiques sensations pour peu que les niveaux d’eau soit en ordre et que l’on puisse atteindre en wading les postes ou elles se concentrent.

En effet, si la pêche à la mouche par conditions favorables surpasse de loin toute autre technique, il est impératif de pêcher juste . C’est à dire qu’il convient de peigner soigneusement la veine d’eau ou elles se trouvent car elles ne feront pas un écart important pour saisir le leurre comme peuvent le faire un saumon ou une steelhead.

Le matériel

En début de saison je conseillerai une canne à deux mains de 14 ou 15 pieds sachant qu’une 15′ devant se charger au moins avec une soie de 10 risque de gâcher un peu le plaisir en bridant trop le poisson. Une 14′ pour soie de 9 semble l’idéal quand les eaux sont fortes et que l’on doit allonger le bras pour couvrir la bonne veine.

Ensuite une canne 9’6 pour soie 7/8 est une valeur sûre sachant qu’en fin de saison l’on peut essayer de se faire plaisir avec une canne pour soie 5/6 si le débit de la rivière n’est pas très important.

Nous avons pour habitude de bricoler une soie spécifique à la Dordogne, c’est à dire abouter de 6 à 9 mètres de soie très plongeante (type S IV ou plus) à une soie flottante de plus petit diamètre. Une soie entièrement plongeante peut faire mais c’est moins confortable à manier.

En tout état de cause, vous l’aurez compris, il faut pêcher creux (profond) et au bout de 1m50 maximum de bas de ligne en 25/°° vous pourrez installer de une à trois mouches généralement assez plombées. En ce qui concerne la mouche, pour ne pas démentir mon ami Stéphane GIRAUDEAU, pas la peine de se prendre le chou :

Un hameçon droit, de mer, n° 4, du fil de téléphone orange, jaune ou violet pour le corps quelques brins de brill qui figureront une aile peu fournie et le tour est joué. Après, libre cours à votre imagination en gardant à l’esprit que plus c’est simple mieux ça marche. Certains utilisent avec bonheur des hameçons à carpe.

pêche à la mouche
Mouche à alose (corps en fil téléphone)

Les spots

Sur la Dordogne vous rencontrerez les premières aloses (début de saison) en aval de Bergerac : le trou du Normand et l’aval immédiat du barrage de Bergerac, mais le plus souvent il faudra avoir recours à une barque. De même pour le spot de Mouleydier (12 km en amont de Bergerac) dans le village rive droite juste en amont du pont. Le Club Sportif Mouche Dordogne peut mettre à disposition des débutants ou des pêcheurs de passage son animateur (David FEYNIE, emploi-jeune, guide/monteur diplômé d’état).

Plus tard :

Quand le débit de la Dordogne devient correct et que les aloses arrivent à Tuilières, les choses sérieuses commencent.
Le célèbre pool Marty situé rive gauche 3 km en amont de Mouleydier voit sans doute l’une des plus importante concentration d’Aloses. Mais, avec ce poisson rien n’est gagné d’avance et si c’est un jour sans vous pouvez toujours vous consoler en allant les compter à l’ascenseur qui se trouve sur le barrage de Tuilières rive droite.

Et le top, quand on les trouve (cela dépend du temps, du débit, de la température de l’eau) entre Mauzac, Pontours et Lalinde, mon fief, c’est du pur bonheur car à cet endroit la rivière montre l’un de ses plus beaux visage et combattre une alose dans les courants de Lalinde est un vrai régal.

En fin de saison, vous trouverez des Aloses plus en amont sur la rivière notamment à Limeuil et à St Cyprien mais avec des résultats plus aléatoires.

Bien que je le fasse très rarement, vous pourrez tout à loisir conserver une ou plusieurs prises car la pêche sportive ne menace pas les populations d’aloses qui de plus et malgré de nombreuses arrêtes sont des poissons très goûteux.

Si l’aventure vous tente, les membres du CSM24 seront heureux de vous faire découvrir leur région et partager leur passion.

CLUB SPORTIF
MOUCHE DORDOGNE
passion – respect – education
CSM 24
Association loi 1901
CLUB SPORTIF MOUCHE DORDOGNE http://www.csm24.org

Auteur: Didier Rodriguez

Dans le même thème

Actualité 20 décembre 2013

Pêche en nymphe à vue

Actualité 10 octobre 2001

Pêche du black bass en France

Actualité 5 octobre 2008

La pêche en noyée

Actualité 27 décembre 2004

L’arbalète en sèche: c’est possible !!